Villefranche-sur-Mer

Je déteste les villes « Disney » où tu cherches le village et ne trouves que des cafés et des restaurants alignés, adossés aux courtiers immobiliers et charters – des villes vides sans ouvriers, sans artisans, sans bureaux ni usines.

Villefranche-sur-mer, isolée par Novembre, bouge lentement. Des ouvriers rajeunissent des barques, voiliers, et chaloupes antiques. Les autres commerces, hideux, chôment sans la matière première, le touriste. Je ne sais si j’aime mais j’anticipe avec sourire.

Après mon dodo je marche. Voici 4  photos trop tard.

DSCF0541 DSCF0531 DSCF0521 DSCF0509

Leave a Reply

Your email address will not be published.